Intégré Aeolos Ultra Push-Pull KT 150 / 2 x 70 W / 2.890 €

Avec l’Aeolos Ultra, Tsakiridis ouvre le champ des possibles !

Le Push Pull de KT 150, de par sa puissance de 2 x 70 W et son exceptionnelle capacité en courant, permet à cet amplificateur intégré de driver un nombre impressionnant d’enceintes acoustiques, et ce quel que soit leur rendement ainsi que la complexité de leur charge.

Cette exceptionnelle ouverture du champ des possibles en matière de capacité à driver tout type d’enceintes est rehaussée par une écoute particulièrement linéaire de l’extrême grave à l’extrême aigu.

En effet si la KT 150 confère à l’écoute cette richesse harmonique, cette matière et ce grain qui sont bien l’apanage du tube, elle s’affranchie des colorations que l’on rencontre sur de nombreux montages à tubes. Cette linéarité de l’écoute permet donc de respecter totalement la signature sonore des enceintes associées.

Enfin l’exceptionnelle capacité en courant de ce Push Pull de KT 150 procure une somptueuse ampleur à l’écoute, ainsi qu’un remarquable étagement des plans sonores.

C’est bien ce qu’avait noté Thierry Soveaux en accordant un Diapason d’Or à l’Aeolos Ultra :

Quelques belles écoutes de cet Aeolos Ultra que nous avons pu réaliser 

Alors ici, comme il n’est pas question de vous faire un catalogue à la Prévert, il va y avoir forcément de regrettables « oublis », et je pense notamment ici à Thierry Conte dont les remarquables produits de sa marque Athom auraient eu leur légitime place dans le cadre de ces grandes écoutes, de même que la marque Dynaudio dont le renouvellement de la gamme se doit d’être salué. Sans parler bien sûr de notre couple phare français, Gilles DOUZIECH et Eric POIX, couple qui revisite le monde de l’enceinte panneau, avec la marque Dyptique Audio ! Autre oubli de taille, celui de la mythique marque JBL dont la promotion de sa nouvelle gamme de célèbres enceintes monitor est maintenant assurée en France par PPL Audio.

Ce n’est que partie remise, aussi voyons maintenant les belles écoutes que nous avons réalisées avec ce surprenant intégré Aeolos Ultra :

Avec les enceintes de rendement élevé :

Si un rendement élevé autorise des niveaux sonores importants à partir d’une faible puissance de sortie, il n’en demeure pas moins qu’en fonction des circuits magnétiques dont sont équipés les haut-parleurs de l’enceinte, l’amplificateur devra alors être capable de débiter un courant important afin de parfaitement contrôler le débattement des membranes…

Et ici, avec son mode de fonctionnement en mode triode qui rabaisse la puissance de sortie à 2 x 40 W et augmente donc l’importante capacité en courant de l’Aeolos Ultra, le nombre de grandes écoutes que nous avons pu faire est assez impressionnant :

Avec les colonnes Atlantis Lab AT 18 (96 db / 3.800 € la paire) et surtout AT 23, de même qu’avec les moniteurs AT 21. Une mention particulière au couplage avec les AT 23 (97 db / 4.900 € la paire) qui permet de retranscrire chez vous le Philarmonique de Vienne dans toute son ampleur et sa somptuosité…

Une autre très belle écoute à découvrir sur Paris chez Firodil, Le spécialiste des Living Voice Auditorium R25 Anniversaire (95 db / 5.990 € la paire) : une enceinte « rare », à savoir qu’elle arrive à conjuguer à la fois tous les attributs du haut rendement et de justesse de timbre…

Un moment jubilatoire avec ces enceintes hors normes que sont les Klipsch Forte III (99 db et 4.290 € la paire : voir sa description dans le N°686 p.138 de Diapason)

Enfin une attention particulière au couplage avec les ZU Audio Soul Supreme (101 db et 7.800 € la paire).

Avec les enceintes de charge complexe :

  C’était lors d’une visite chez Dany (magasin Volumes sur Paris) que j’ai eu le plaisir de tester l’Aeolos Ultra sur les imposantes Harbeth Monitor 40.2 (86 db / 3 voies et 3 hp : boomer de 30 cm / médium de 20 cm et aigu dôme 25mm). L’Aeolos Ultra les a fait chanter avec une facilité déconcertante… encore qu’ici, eu égard au tarif de l’enceinte, on pourra pousser vers une paire de blocs monos Tsakiridis Apollon Ultra 140 W au niveau de l’amplification.

  Un autre couplage lors duquel l’Aeolos Ultra a aussi fait des merveilles : avec la BW 804D3. De même qu’avec certaines colonnes de chez Egglestonworks, dont les Emma, Diane Signature SE, voire les Isabel Signature SE.

Avec les enceintes de rendement moyen :

Un bon nombre de fabricants d’enceintes travaille sur des produits qui visent en 1er lieu à un respect scrupuleux de la hauteur tonale, de la justesse de timbres. Je pense ici notamment à Apertura, Audio Physic, PMC, Proac, Stirling et autres TAD, de même que les BW, Harbeth et Egglestonworks précitées.

Les progrès de conception qu’ils ont réalisés au cours de plusieurs décennies de travail acharné font qu’ils arrivent aujourd’hui à nous procurer des écoutes d’une remarquable linéarité, avec des timbres d’une justesse et d’une élégance rares. Mais, revers de la médaille, cela se fait, pour certains d’entre eux, au détriment de l’expressivité, de la respiration et de l’ouverture… certaines écoutes font preuve d’un côté un peu trop « rigoureux », un brin « janséniste » dirons certains.

Et ici, l’Aeolos Ultra, fort de ses 2 x 70 W, de son exceptionnelle capacité en courant ainsi que de sa restitution matiériée et charnelle, à savoir ce « grain » spécifique au tube, va faire des merveilles : il va redonner à certaines de  ces enceintes le côté « épicurien » qui leur fait un tant soit peu défaut !

Et pour finir ce tour d’horizon des belles écoutes, je vous propose 2 coups de cœur !

En 1er lieu avec les surprenantes colonnes Totem Tribe (89 db et 5.500 € la paire). Alors Totem ne vise pas une rigueur tonale absolue, mais privilégie l’expressivité et le côté jubilatoire voire carrément jouissif de l’écoute ! Et ce fabricant canadien le fait depuis plusieurs décennies avec une constance et une rigueur que l’on retrouve sur l’ensemble de sa gamme, et qui atteint ici avec ces Tribe des sommets insoupçonnés ! Mettez leur un Aeolos Ultra devant, et vous allez tapez du pied et suivre le rythme de vos musiques préférées sans aucun soucis… Jubilatoire, vous dis-je !

  Enfin, il s’agit d’un outsider de marque, découverte que je dois à ADHF, Toulouse… l’incomparable version de l’enceinte moniteur BBC LS3/5A réalisée par le fabricant anglais Sirling dans une nouvelle version de très haut de gamme qui fera date la V3. Compte tenu du potentiel de cette enceinte, une fiche dédiée y sera consacrée.

Caractéristiques techniques :

  • Dimensions : 29 L x 47 P x 21 H / en cm
  • Push Pull de KT 150 / 2 x 70 W en mode pentode / 2 x 40 W en mode triode
  • Tubes utilisés : 4 x KT 150 en puissance / 4 x 12 AT 7 (ou équivalents / voir notre fiche à ce sujet) en entrée
  • 4 entrées lignes RCA
  • 1 sortie tape  / 1 paire hp
  • télécommande volume
  • Potentiomètre de volume ALPS.
  • Alimentation avec condensateurs Chemicon
  • Supports des Tube en porcelaine
  • Transformateurs bobinés à la main par Tsakiridis
  • Câblage « en l’air » des courants forts : alimentation et sortie HP avec torons de câbles de 1,5mm2.
  • Contre réaction réglable : dans la majorité des cas le mode «LF » (faible) est préférable à l’écoute. Avec certaines enceintes de charge complexe dans le grave (panneaux, etc.), le mode « NF » (normal) sera plus indiqué.
  • Mode Triode ou Penthode réglable : en mode triode la puissance de sortie en watts est diminuée de 35% environs et la capacité en courant est  augmentée. En mode penthode on dispose de la pleine puissance de sortie. Le choix entre ces 2 modes se fait à l’écoute, et il dépend bien sûr des enceintes associées, mais aussi de l’acoustique de votre local d’écoute : votre revendeur saura vous conseiller à ce sujet…
  • Et aussi par rapport aux autres versions de l’Aeolos, nous avons en plus :
  • Des condensateurs de la série Evo de chez Mundorf
  • Des résistances de très haute qualité
  • Une capacité en courant nettement supérieure
  • Des fiches HP WBT-0703 Nextgen
  • En dernier lieu, la possibilité d’équiper cet Aeolos Ultra de tubes de puissance KT 120, en lieu et place des KT 150 dont il est équipé. Cette alternative peut en effet s’avérer intéressante en fonction du couplage avec les enceintes, mais aussi en fonction de l’acoustique de votre local d’écoute… nous contacter pour plus d’informations à ce sujet.

 

L’Aeolos existe aussi en version Ultima : 5.150 €

  • Mundorf Supreme silver gold oil signal capacitors.
  • 16 layer output transformers.
  • Silver soldered.
  • High quality cathode and grid resistors.
  • WBT-0710 Nextgen speaker connectors.
  • Sur cette version Ultima, Tsakiridis a cherché à pousser aussi loin que faire se peut les qualités d’un schéma qui autorise des performances d’exception. Tsakiridis a donc œuvré dans 2 directions : augmentation de la capacité en courant et donc de l’ampleur que celle-ci procure à l’écoute / augmentation de la qualité des composants utilisés qui se traduit à l’écoute sur la beauté et le raffinement des timbres qui atteint ici des sommets, ainsi que sur la capacité de résolution de l’appareil qui autorise une perception des moindres détails, réverbérations et extinctions des notes…
  • Un produit qui permet d’aller jusqu’au bout du bout de ce que peut retranscrire une enceinte de qualité, et autorise donc de grandes découvertes à l’écoute, témoin cette remarquable colonne 2 voies ProAc Response D20R (88.5 db et 4.150 € la paire), dont le couplage avec cet Aeolos Ultima chez ADHF à Toulouse aura fait dire à Lionnel et Pascal : « on la découvre réellement enfin cette D20R, et pourtant on croyait la connaître… quelle expressivité, quelle immédiateté : une écoute évidente ! ». Lorsqu’ADHF aura développé sa connaissance de l’univers JBL, cela va faire une sacrée musique  sur Toulouse… en mettant ce genre de HP (le boomer en photo est un 38 cm JBL… imaginez donc la taille du pavillon !) avec des Tsakiridis Ultima !